Avant-propos

Surfant sur la vague nostalgia, Suzuki ressort en 2003 l’un des modèles phare de sa gamme des années 70, à savoir le RV 125 plus connu sous le nom de vanvan.

 

Aparté étymologique

Le terme RV utilisé par Suzuki signifie Recreational Vehicle ce qui signifie véhicule de loisir.

 

Ces modèles ont été aussi dénommés « Vanvan » (le mot vanvan se prononce bangbang au Japon), un mot qui sonne comme « bang » et qui signifie également en japonais de plus en plus (« more and more ») ou aller de l’avant (« keep poing on ! »).

 

Cette signification est d’ailleurs reprise en 1971 par le slogan publicitaire du RV90 aux Etats-Unis : « Run more and more ! She brings you wherever you want ».

 

Quid du modèle 2003

Bien que l’esprit identitaire reste le même (à savoir le code de l’« énormité » : les pneus, le guidon, la selle, les pare-boue …), le nouveau modèle sonne cependant le glas du moteur 2 temps en vertu des normes Euro2 de l’époque. Place maintenant au moteur 4 temps hérité du fameux et inusable moteur du 125 GN. Les démarrages ne se font plus au kick mais désormais on presse le bouton du démarreur électrique ... la classe.

 

Pas besoin d’être savant de Marseille pour comprendre que Suzuki a clairement voulu se démarquer sur le segment porteur des 125 (avec l’arrivée des permis B) en apportant un nouveau modèle revival qui « parle » à l’imaginaire du motard notamment aux quadras ayant connu le premier modèle vanvan. Pour rajeunir, mieux que le Botox, il faut rouler en vanvan.

 

Le nouveau vanvan est fidèle à sa dénomination de Recreational Vehicle. D’une grande agilité quand il s’agit de rouler dans un flot de voiture en centre urbain, il s’autorise aussi à sortir des sentiers battus. L’engin idéal pour ceux qui ne réduisent pas la moto au trajet maison boulot et qui veulent s’amuser.

 

La position de conduite très agréable avec une hauteur de selle très basse et un large guidon permet d’appréhender les kilomètres sans fatigue.

 

Bref, le vanvan est vrai remède anti-morosité et ça marche tellement bien qu’il devrait être remboursé par la Sécu.